logo

Qui sommes-nous?

slide 1 1
Équipe administrative
slide 1 2
Équipe d'intervention - La Chaumière et La Chaumine
slide 1 3
Équipe d'intervention - Foyer de groupe et Le Halo

Notre équipe

En tant qu’entrepreneur en vie humaine, Hébergement Maison de la Paix vise à rebâtir la vie des personnes en difficulté de sa communauté. Ainsi, l’être humain est au centre de chacune des interventions et actions posées par notre équipe dynamique et qualifiée.

Nos employés doivent être bien outillés afin de faire face aux différentes problématiques présentent au sein notre clientèle (toxicomanie, dépendances, violence conjugale, santé mentale, etc.) tout en offrant un accompagnement adapté aux besoins de chacun.

Notre approche comprend un plan d’action personnalisé pour chacun de nos résidents, ce qui nous permet de maximiser nos interventions afin de favoriser le développement de leur autonomie et de leur responsabilisation.

Jeune et avant-gardiste, notre équipe repousse constamment ses limites afin de faire progresser l’organisme sur tous les plans tout en adaptant et en bonifiant les services offerts en réponse aux nombreuses transformations de notre environnement.

Notre conseil d'administration 2017-2018

Étienne Rivard, Président 

Grégoire Léger, Vice-Président
(absent de la photo)

Johanne Harvery, Trésorière

Martine Robillard, Secrétaire

Yannick Boucher, Conseiller

Roger Chartrand, Conseiller

Roger Tourigny, Conseiller

Danielle Lussier, Directrice générale

slide 1 1
Conseil d'administration 2017-2018
slide 1 1
Maison de la Paix - rue Dollard (1991-1999)
slide 1 2
Maison de la Paix - 1617, rue Sainte-Hélène (présent)
slide 1 3
Maison de la Paix - 1617, rue Sainte-Hélène (2015)
slide 1 4
Maison de la Paix - 1617, rue Sainte-Hélène (1999)
slide 1 5
1ère maison - Boulevard Quinn à Longueuil (1990)

Un peu d'histoire

Hébergement Maison de la Paix inc. est un organisme sans but lucratif qui offre, depuis 1990, des services d’hébergement communautaire transitoire à des adolescents et adolescentes en réadaptation, à des femmes en difficulté, avec ou sans enfant, ainsi qu'à des jeunes hommes raccrocheurs de 18 à 35 ans, et ce, sur tout le territoire de la Montérégie.

Foyer de groupe mixte - La Maison de la Paix

Les jeunes ont été la première clientèle aidée par notre organisme. Des trois places d’hébergement pour adolescents que nous offrions en 1990 suite à la location d’un bungalow, nous avons, après avoir confirmé les besoins au sein de la communauté, fait rapidement l’acquisition d’une propriété pour répondre à la demande. Ainsi, dès 1991, nous avons acquis un édifice ayant une capacité de huit places d’hébergement pour jeunes adolescents et adolescentes. En 1999, nous avons augmenté notre capacité d’hébergement à onze places en nous procurant une nouvelle propriété où sont également établis nos bureaux administratifs.

 

Aujourd’hui, ce volet d’hébergement pour adolescents et adolescentes, qui porte la nomination de La Maison de la Paix, offre de l’hébergement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à onze jeunes garçons et filles âgés de 14 à 17 ans.  Huit de ces jeunes sont référés par le Centre Jeunesse de la Montérégie (CJM) et trois places sont dédiées à la communauté. Ces dernières sont référées autant par les C.L.S.C., les hôpitaux, les travailleurs de rue, les établissements scolaires, les parents ou des organismes communautaires avec lesquels nous avons développé un lien de partenariat durable. 

La Chaumière

En janvier 2000, suite à une étude faisant état des besoins en hébergement et support communautaire pour une clientèle féminine, nous avons développé un deuxième volet d’hébergement, nommé La Chaumière, destiné aux femmes de 18 à 35 ans avec ou sans enfant. Pour réaliser cette mission, nous avons mis quatre logements sociaux avec support communautaire à la disposition de la communauté. Devant la forte demande au sein de la communauté, nous avons acquis, en 2001, un autre immeuble pouvant accueillir six nouvelles résidentes. En 2002, l’ajout d’un troisième immeuble de six logements s’est imposé, et nous avons ouvert le volet aux femmes âgées de 35 ans et plus. En 2005, six autres logements ont été rendus disponibles pour les femmes sans domicile fixe ayant des besoins particuliers en matière de support communautaire, d’accompagnement et d’intervention psychosociale.

Aujourd’hui, ce volet d’hébergement offre à la communauté 22 logements transitoires supervisés à des femmes âgées de 18 ans et plus, avec ou sans enfant. Deux logements sont spécifiquement réservés pour des jeunes mères référées par le CJM. Les services d’hébergement visent à favoriser la prise en charge et l’autonomie des femmes sans domicile fixe ou à risque d’itinérance qui y sont hébergées. Notre équipe d’intervenants offre tous les outils pour que ces femmes puissent développer leur estime de soi, leurs habiletés sociales et les habiletés parentales favorisant le développement et la sécurité de leurs enfants. La stabilité locative à un coût financièrement abordable et le suivi psychosocial leur offrent les conditions gagnantes pour qu’elles puissent s’inscrire dans une démarche concrète de réinsertion sociale et économique. 

Le Halo

En novembre 2009, devant la situation préoccupante du décrochage scolaire, nous avons été les initiateurs d’un projet unique au Québec et avons mis à la disposition de la communauté un nouvel immeuble pouvant offrir huit logements sociaux ainsi qu’une salle communautaire destinés aux jeunes hommes de 18 à 35 ans qui désirent reprendre leurs études et obtenir un diplôme qualifiant.

Le Halo vise à pallier la problématique du décrochage scolaire. Ce service d'hébergement avec soutien communautaire vise particulièrement à favoriser l'intégration scolaire, sociale et professionnelle des jeunes et à soutenir la persévérance et la réussite scolaire des jeunes hommes adultes dans leur démarche d'obtention d'un diplôme. L'objectif est également d'encourager et d'informer le jeune des possibilités qu'offrent les secteurs de l'emploi et de viser sa participation active à l'économie sociale. Les jeunes doivent préalablement être aux études et peuvent concilier le travail et les études. Ces jeunes hommes ont besoin d’un accompagnement dans toutes leurs démarches administratives afin d’obtenir un revenu minimum garanti durant leurs études, dans leurs démarches en soins de santé et un encadrement favorisant la persévérance scolaire. 

img_footer.png